On a acheté une maison en 2012.
Pas que l'appartement de 45m² soit trop petit. Mais un peu quand même, surtout avec 2 bébés d'un coup.
L'appartement avait de beaux volumes, avec une vraie grande cuisine dinatoire de 12m², un salon de 15m² et une chambre de 12m² intégrant un grand dressing. Toutefois la salle de bains était microscopique (mais avec WC séparé !) et à 4 dans 12m², la condensation provoquée était telle que ça en devenait insupportable.

On aurait pu chercher plus tôt, pendant ma grossesse, mais on avait d'autres tracas, comme celle de les garder au chaud dans mon ventre le plus longtemps possible.
On on a fixé notre priorité sur les bébés, puisque l'appartement pouvait nous accueillir tous les 4 pendant quelques mois.

Début 2012, on a cherché activement, en se mettant des limites géographiques.
Je trouvais les annonces, monsieur visitait pour faire un premier tri et si cela valait le coup, il me demandait de venir (avec les bébés).
Je peux dire que j'en ai pas visité beaucoup des maisons (j'en parlais ).

On a trouvé une maison qui correspondait à nos besoins au niveau nombre de chambres (4 au total, entre 9 et 12m² chacune), un bureau (qu'on a transfromé en salle de jeux puisque la chambre des grands est en enfilade de la pièce), avec un grand salon/séjour, une cuisine indépendante et surtout un sous-sol total avec un espace buanderie, un immense cellier et un grand garage où on peut mettre nos 2 voitures.

Simplement on se rend compte maintenant que 2 chambres en haut, 2 chambres en bas, c'est un peu la misère, surtout avec des bébés (notre chambre avec salle d'eau adjacente se situant à l'étage).
Nos combles aménagés ne nous permettent que peu de possibilités d'aménagement (notre pente de toit est de 30°, donc on a beaucoup de surface au sol, mais beaucoup moins de surface habitable) mais avec des gigantesques placards sous pente (1,25m de profondeur sur toute la longueur de la maison, ça en fait du rangement !).
Les 2 grands se partagent la chambre en face de la nôtre. Mais même s'ils se chamaillent TRES souvent, ils n'envisagent pas une seconde d'être dans 2 chambres différentes même s'ils sont serrés dans la leur (et heureusement qu'il y a la salle de jeux où on stocke TOUS leurs jouets, comme ça ils ne font que dormir dans leur chambre).
Alors en septembre, on a contacté des entreprises pour réhausser le toit.
Deux entrepreneurs sont venus au début de l'automne.
L'un pour nous annoncer un forfait astronomique de 75 000 € les 45m² (sachant que notre surface au sol est de 90m² par étage, la dépense aurait été doublée). On a dit au monsieur qu'à ce tarif là, ajouté au prix du marché de la maison, ce n'était pas possible d'amortir l'investissement puisque c'est le budget d'une maison meulière de 12 pièces dans le coin.
On lui a donc dit au revoir malgré son appel à son boss qui a été intransigeant sur le montant (alors qu'on a déjà le plancher béton, les tuyaux de chaffage et les conduites d'eau !).
L'autre paraissait plus raisonnable mais il ne nous a jamais fait parvenir le devis définitif et n'a jamais répondu à mes relances téléphoniques à ce sujet.
J'ai ensuite contacté la CAMIF pour estimer le coût d'un agrandissement sur le côté de la maison. J'ai failli m'étouffer à l'annonce du montant à 6 chiffres.
En bref, pour 100 briques, t'as plus rien. En tout cas, on n'a pas les moyens de mettre cette somme pour avoir plus d'espace.
Maintenant on essaye de s'orienter plus vers une transformation des velux en lucarnes trapèze. Ca permettrait d'avoir plus de surface habitable et des vraies fenêtres qu'on peut ouvrir même si les volets sont fermés (chose impossible avec un velux et quand n été le pignon sud affiche 27 degrés à l'intérieur, c'est juste une fournaise dans la chambre des grands).
Peut être que d'ici 2-3 ans il faudra changer de maison. Avec autant de pièces mais de plus grands volumes habitables.
En tout cas, c'est un sujet que l'homme ne veut pas entendre pour le moment.
En attendant, on est en train de redéménager la chambre des petits qu'on venait d'installer dans la plus petite des chambres du bas.
A Noël on avait descendu les lits bébés qui étaient jusqu'à présent dans notre grande chambre (20m² en surface au sol) jusque dans la pièce nous servant de bureau. Pour se faire, on a remonté 2 des 3 bibliothèques (oui j'ai beaucoup de livres...), le bureau et le PC sur lequel je travaille de temps à autre à distance dans notre chambre.
IMG_2662Mais il nous est d'un coup paru illogique de les laisser dans la plus petite des pièces alors que la plus grande ne servaient que rarement à accueillir amis ou famille. Autant l'avouer, je m'en sers comme pièce de stockage pour mes multiples paniers à linge en attente de plier/trier/ranger quand personne n'y est.
Vendredi soir, après le boulot, on a donc commencé à démonter le lit double et le dressing ouvert pour intervertir avec les lits bébés et leur commode/table à langer.

On a placé les lits des petits à la "va comme j'te pousse" histoire qu'ils dorment dans cette nouvelle chambre la nuit même.
Le samedi matin, avant le retour des grands prévu pour midi, on avait tout nettoyé, rangé mis à part le caisson du dressing qu'on a pas eu le temps ni de vider ni de déplacer à côté.
J'ai commencé la déco des murs avec des stickers Winnie l'ourson et il ne manquera que les finitions, comme mettre les jolis cadres que Tata E. a réalisé pour les Babynous, quand le caisson sera parti du mur de droite.

IMG_2669