Laisser mes "grands" de 4 ans, pas encore et demi, chez Papi et Mamie de la Campagne, ça m'a quelque peu culpabilisé.

Parce qu'on est reparti avec les petits frères et que les voir le nez collé à la fenêtre de la cuisine m'a émue (et on ne peut pas dire que c'est à cause de mes foutues hormones).
Mais quand les enfants sont en vacances, que papa et maman travaillent, que le centre de loisirs les fait se réveiller aussi tôt que quand il y a école, c'est une véritable aubaine quand Papi et Mamie de la Campagne se portent volontaires pour les prendre une semaine chez eux.

Le premier soir ça nous a fait bizarre.
Parce qu'on a dîné dans le calme. On n'a pas eu besoin de mettre les sous titres destinés aux malentendants pour suivre les infos.
Ensuite, on a eu 20min de rab le matin. On déjeunait tranquillement à 7h30 alors qu'en temps normal c'est le moment branle-bas de combat où les grands doivent avoir fini leur petit-déjeuner pour commencer à s'habiller.
Enfin parce que je n'ai pas eu à courir pour sauter dans le RER afin de les récupérer à une heure pas trop tardive. D'ailleurs, mon RER avait plus de 10min de retard et j'étais zen. Car personne ne m'attendait. 

Et ce mercredi, pouvoir se détendre pendant la sieste des petits sans avoir besoin d'occuper les grands est presque un luxe à mes yeux.

Bref, on s'habitue vite à ne gérer que 2 enfants plutôt que 4.
Un chacun. Les doigts dans le nez !
On s'ennuierait même presque en revenant du boulot !

Mais bon sang, qu'est ce que ca me manque de ne plus entendre PetitLion crier "Glu-glu mains collantes" (il adore les Pyjamasques sur les Zouzous) en faisant pshiiiiit pshiiiiit avec ses mains tel un SpiderMan en pyjama. Ni de voir PetitChat se concentrer sur un coloriage où il s'exclame toujours "regarde maman, j'ai pas dépassé !"