Vendredi soir, après la séance de sport de mes Tiboudoux, je m'aperçois que PetitLion a oublié son sac à dos avec son doudou à l'école.
C'est sur le chemin du retour à la maison, je m'arrête donc.
Et là, la responsable du périscolaire m'interpelle par "Ah, ça tombe bien que vous soyez là, je dois vous parler"
De suite, je sens que ça ne va pas me plaire.

petitchat

Et là elle me dit que PetitChat avait un comportement qui n'allait pas du tout.
Qu'il a mordu 2 enfants à la cantine : la petite E. et le petit M. et en allant jusqu'au sang pour ce dernier.
Il l'aurait même piqué avec sa fouchette (!!!)

Interloquée, désemparée, je lui réponds que je vais parler à mon petit garçon de presque 4 ans, que le papa va lui parler aussi et qu'on va essayer de comprendre ce qu'il se passe à nouveau pour qu'il retombe dans les travers du début d'année dernière.

J'ai lu beaucoup de blogs, j'ai vu beaucoup de comptes twitter où des mamans très en colère se plaignaient que leur chère progéniture étaient mordue et que c'était inacceptable.
Je le conçois.
Je le comprends même totalement.
Parce que je n'aimerai pas que mon enfant soit violenté de quelque manière que ce soit.

Mais certains propos lus étaient si haineux que j'imaginais bien ces mamans en train de jeter des cailloux sur les parents de l'enfant mordeur parce que ça voulait dire qu'il était forcément mal élevé. J'ai même lu des propos violents à l'encontre de l'enfant mordeur, genre il mériterait une "bonne baffe dans sa face".
C'est vrai qu'on avance mieux dans la violence, n'est-ce pas ? (sic)

Alors en tant que maman d'enfant mordeur, sachez que je le vis très très mal.
Parce que si mon enfant mord, c'est qu'il ne sait pas s'exprimer par des mots.

  • Au lieu de dire "tu me fais mal", il pince
  • Au lieu de dire "arrête de me pousser", il pousse en retour
  • Au lieu de dire "arrête de m'embêter", il mord

Depuis près d'un an que PetitChat fait des séances d'orthophonie, ses progrès sont notables.
Mais il a l'élocution d'un enfant de 2 ans (on dit merci les otites qui ont troublé son audition !)

Alors oui il mord, mais ça me rend malade de voir que mon fils fait du mal à d'autres enfants (son jumeau en prend pour son grade aussi).
Je m'attend tous les jours à être prise à parti par une maman dont l'enfant aurait été blessé par mon fils.
Tous les soirs, je redoute la responsable du périscolaire qui me regarde d'un air sévère comme si j'étais la mère indigne qui ne sait pas dompter son petit garçon.
Pour une représentante de parents d'élèves, ça le fait moyen, avouons-le.

Et étrangement c'est la maîtresse qui m'a rassurée samedi matin pendant la réunion d'information.
J'allais partir quand elle m'a rattrapé par le bras, d'un geste sans brusquerie, comme si elle voulait m'apaiser.
Elle m'a dit que mon fils était adorable pendant les ateliers, qu'il comprenait ET acceptait les consignes.
Et elle a eu ses mots : "Je ne vous jeterai pas la pierre, mon fils aussi mordait quand il avait cet âge. Tant que l'acquisition du langage n'est pas faite, il faut être tolérant".
J'ai failli pleurer tellement je me sentais à la fois soulagée et reconnaissante.

Si une maman indignée veut se plaindre de mon fils, je serai toute ouïe.
Je ne suis pas de ces mères qui s'exclament "mon fils est un ange, il est IN-CA-PA-BLE de faire ça"
Les morsures de PetitChat ne sont certes pas excusables, mais ce n'est pas pour cela qu'il est mal élevé ou que c'est un mauvais garçon.