A part la grosse tuile de jeudi soir (mon parquuuuuuuuuuuuuuuuet !!), je survis...
J'ai eu droit à une réflexion vendredi de ma chef qui m'a demandé "ça ne va pas ? tu as l'air tendu !" (oui je sais pas faire semblant que tout va bien)
Je lui explique... surtout que je passe des coups de fil (pendant mon temps de travail... ouh pas bien) à des couvreurs pour prendre rendez-vous.
Mais les couvreurs sont souvent (à 80%) portugais... et les portugais rentrent dans leur pays TOUT le mois d'août.
Bref, ça me rapelle un peu quand j'ai eu mon gadin à moto le 22 août : impossible d'avoir quelqu'un au téléphone.

J'ai laissé à peu près 10 messages à 10 sociétés.
Deux m'ont rappelée à 17h et une est passé alors que je venais juste de rentrer (1h15 pour faire 30 km en voiture... j'ai déjà dit que j'aimais l'Ile de France ?)
Verdict de la première entreprise : faut compter 2000 € au bas mot (divisé par 4, parce que c'est la copro... ça va encore, même si je préférerai mettre 500 € ailleurs...)

Bref, le week-end semblait mal parti...
Et surtout ça allait être la course.
Passer à la Poste pour renvoyer un bouquin chez Amazon parce qu'il a été "cutterisé" sur tout le dos, aller à la mairie chercher des copies de l'acte intégral du mariage pour de la paperasse administrative (je staure de cette paperasse, mais à un point...surtout quand à chaque fois on nous contacte pour nous dire "il manque ci" puis "il manque ça"...)
Puis le RDV annuel de chachat chez le véto pour son vaccin. Chachat dans son sac funkie qui bougeait pas, qui ne miaulait pas... je crois qu'il savait où il était...
Le mettre sur la table de consultation a été pénible... il s'accrochait à moi comme un bébé (sa tête sur mon épaule, comme un bébé en position de "rot", avec des miaulements rauques, irreproduisibles ici)
Un petite vérification des quenottes bien pointues, du poids de la bête (5,450 kg, soit 50g de plus que l'an dernier... va falloir arrêter les friandises qu'elle a dit la docteur de chat), des noreilles (dixit la véto : elles sont nickel : bien plus propres que certaines oreilles humaines), des noeils...
Puis vint le moment de la piqure.
C'est O' qui s'y est collé pour tenir la bête. Je peux pas voir mon chachat avoir mal.
Je passe sur la tonne de poil qu'il a perdu, dû au stress et il n'a pas demandé son reste pour revenir dans son sac pendant que je faisais le chèque de 70€.

Puis ce fut au tour de la clio de passer sa révision des 6ans.
Ah le contrôle technique.
Un jeune homme heureux de vivre (sic !), pas souriant, un flegme qui m'a fait penser à Gaston Lagaffe.
Mais au final : tout va bien. Et même peine pour O' : 70 € pour avoir la fameuse vignette bleue.

C'est reparti pour un année pour Biboune (qui nous a lâché une galette le lendemain matin...) et pour deux ans pour la C lio (qu'on va user jusqu'à l'os !)